fbpx
Après le doux professionnalisme de Charlène, passons au volontarisme, au salut matinal au son du clairon main sur la tempe, voici l’interview de notre développeur Maxime.

Comment as-tu connu Staffman ?

La 1ère fois, c’était par une annonce sur le site de la Cantine sur le mur des coworker. Deux semaines après, je suis allé à un speed recruiting à l’ ENSEEIHT et j’ai rencontré Joël. Il cherchait un stagiaire en développement pour 6 mois et ce n’était pas forcément compatible avec mes engagements. On a finalement fait un entretien plus formel et avons convenu de fractionner le stage en deux périodes de deux mois et demi.

L’ambiance m’a paru sympa et j’avais bien envie de travailler sur des technologies de développement très pointues. Staffman est écrit en Javascript sur un framework MeteorJS et la base de données est gérée avec MongoDB. Il s’agit de technologies à la pointe des tendances qui évoluent très vite.

Tu fais quoi chez Staffman ?

Je suis développeur. Je m’occupe des améliorations de la plateforme, de gérer les bugs et de traduire les demandes des utilisateurs et de l’équipe de Staffman en applications fonctionnelles.

En ce moment, je travaille sur le système de gestion des notifications par une interface graphique. Aujourd’hui, pour gérer les notifications, il faut se plonger dans les sombres arcanes de la base de données. A la fin de mon travail, les utilisateurs pourront gérer eux-mêmes les notifications.

Et avant Staffman ?

Après le bac, j’ai suivi pas mal de formations différentes, mais je n’ai vraiment accroché avec aucune d’entre-elles. L’année dernière, je travaillais comme manutentionnaire chez Pierre Fabre. Et puis j’ai décidé d’apprendre le développement.

Je fais ça dans le cadre d’une formation Simplon. C’est une organisation de l’économie sociale et solidaire qui donne des formations gratuites en développement informatique et un diplôme équivalent à un Bac + 2. L’idée est de faire 7 mois de formation intensive et un stage. Je suis la formation, et j’habite, à Auch. Je suis en foyer de jeune travailleur. C’est un peu compliqué pour venir à Toulouse mais j’ai la possibilité de faire du télétravail plusieurs jours par semaine.

Tu viens d’où ?

Je suis originaire de Nogaro, petit village du Gers. J’y rentre voir ma famille tous les weekends et pour aller faire du foot à Aignan. Je suis numéro 6 (milieu défensif) et capitaine de l’équipe.

Des conseils pour les futurs développeurs de Staffman ?

Ne pas hésiter à poser des questions et être à l’écoute. Il faut surtout garder l’esprit ouvert et ne pas rester butté sur une seule manière de faire les choses alors qu’il y en a pleins qui existent !

 

 

Découvrez Staffman