fbpx

Si tu es freelance, tu as sûrement déjà entendu parler de protection sociale, de mutuelle ou de prévoyance. Le domaine des assurances n’est sûrement pas ta spécialité et c’est pourquoi aujourd’hui nous te proposons un article conseil à ce sujet.

Au programme, fin du brouillard sur la complémentaire santé et éclaircie sur la prévoyance.

Bien te protéger pour développer ton business en toute tranquillité “, tel est le leitmotiv de cet article.

Qu’est-ce que la mutuelle ou plutôt la complémentaire santé ?

On parle souvent de la mutuelle, mais en réalité, il faudrait dire complémentaire santé. Ce contrat a pour but de prendre en charge tout ou partie de tes frais de santé. En déclarant ton activité de freelance, que ce soit en micro-entreprise ou en entreprise, tu es automatiquement rattaché au régime obligatoire pour tes frais de santé. Néanmoins, la prise en charge de ce régime reste faible et il est vivement recommandé de la coupler à une complémentaire santé. En souscrivant cette protection, tu évites de devoir financer des frais de santé par tes propres moyens. Parce que certains frais peuvent être très élevés, tu t’épargnes aussi d’éventuelles difficultés financières.

Tu te demandes alors combien coûte une complémentaire santé ? 

Le tarif de la complémentaire santé va varier en fonction du niveau de garanties sélectionné, de ton âge ou encore de la ville où tu résides.

Comment bien choisir sa complémentaire santé en freelance ?

Hospitalisation, médecin généraliste ou spécialistes, pharmacie, soins dentaire, optique, médecines douces, etc. ces garanties sont personnalisables au sein de la complémentaire santé. Tu as le choix entre une couverture de base (a minima une garantie hospitalisation et le ticket modérateur cf.https://www.capital.fr/votre-argent/ticket-moderateur-1342607) ou une couverture plus haut de gamme. Ton but étant de trouver le juste équilibre entre ton budget et la protection désirée.

Pour bien choisir ta complémentaire santé, tu vas évaluer tes besoins en répondant à ces questions-types : 

  • est-ce que tu consultes régulièrement des spécialistes (radiologues, ORL, gynécologues, dermatologue,…) ? 
  • est-ce que tu souffres d’un trouble de la vision et tu as besoin de lunettes de vue ?
  • est-ce que tu risques d’avoir prochainement besoin d’une couronne dentaire ? 
  • est-ce que tu te rends chez des praticiens en médecine douce ? 
  • etc. 

En fonction de tes réponses, tu auras ciblé les postes dont les garanties doivent être plus élevées que les autres. Ensuite, fais tes comptes et évalue le budget que tu peux allouer à cette protection santé.  Pour te guider dans ce questionnement, pense aussi à appeler un conseiller qui te posera naturellement ces questions. Il t’indiquera plusieurs tarifs en fonction de différents niveaux de garanties. Tu auras alors une idée plus concrète du budget à allouer à ta complémentaire santé.

Qu’est-ce que l’assurance prévoyance pour un freelance ?

L’assurance prévoyance te protège en cas d’aléas de la vie entraînant une incapacité de travailler, plus ou moins longue, ou en cas de décès. Tu bénéficies sûrement déjà d’une prévoyance avec le régime obligatoire (cf. https://www.secu-independants.fr/nous-connaitre/beneficiaires/affiliation/travailleur-independant-qui-est-affilie/). À nouveau, elle demeure souvent trop faible pour te soutenir réellement en cas de coup dur.  Il est donc vivement conseillé de souscrire une prévoyance individuelle en complément. Sans cette assurance prévoyance, tu prends le risque de te retrouver en difficulté financière ou de ne plus pouvoir honorer tes charges d’entreprise si tu ne peux plus travailler. Parce que les aléas ne préviennent pas, mise sur ce contrat pour t’assurer plus de sérénité ainsi qu’à ta famille.

Voici comment l’assurance prévoyance va te soutenir :

  • en cas de maladie ou d’accident qui t’empêche de travailler, tu vas bénéficier – d’indemnités journalières qui s’additionnent à celles du régime obligatoire.
  • en cas d’invalidité entraînant une incapacité de travail, tu toucheras une rente mensuelle pour subvenir à tes besoins.
  • en cas de décès, tes proches ou le bénéficiaire de ton choix se verra attribuer un capital.

Le tarif de l’assurance prévoyance va dépendre de ces montants, mais également de ton âge, de ton lieu de résidence ou encore du fait que tu sois fumeur ou non-fumeur. Si tu souhaites devenir incollable (ou presque) sur ce contrat de prévoyance, plusieurs sites y font référence et abordent même les avantages pour les freelances (cf. https://bonne-assurance.com/prevoyance/autres-assurances/prevoyance-independants-tns-micro-entrepreneur/). De quoi être encore mieux informé pour bien te couvrir !

Comment bien sélectionner son contrat de prévoyance ?

L’assurance prévoyance s’adresse aux micro-entrepreneurs, aux TNS et même aux indépendants assimilés-salariés. Personnalisable, elle va inclure un capital décès, des indemnités journalières et une rente mensuelle dont les montants sont au choix de l’assuré. 

Ainsi, deux questions se posent pour sélectionner ton futur contrat de prévoyance :

  • souhaites-tu que le montant des indemnités journalières et de la rente corresponde à tes revenus moyens de freelance et ainsi maintenir le même niveau de vie en cas d’aléas ?
  • préfères-tu opter pour des montants moins élevés que tes revenus moyens pour simplement t’aider à payer des frais de base et aussi payer moins cher tes cotisations ? 

Tu as peut-être un budget limité pour cause de revenus irréguliers ou si tu es en lancement. Préfère alors une protection moindre qui ne te mettra pas dans le rouge en fin de mois, mais elle sera toujours bienvenue pour éviter de fâcheux ennuis en cas d’arrêt de travail.

Bon à savoir 💡

L’avantage fiscal des contrats mutuelle et prévoyance dits “Madelin” 

En tant que freelance indépendant (en dehors des micro-entrepreneurs), tu as accès à des contrats de complémentaire santé ou de prévoyance dits Madelin (cf. https://www.loimadelin.com/). Ces derniers représentent un avantage inéluctable, car tes cotisations sont déductibles de tes impôts. Cet encouragement fiscal a pour ambition de faire accéder tous les freelances à une meilleure protection sociale. Reste à évaluer si le rapport qualité prix demeure intéressant en comparaison à des formules “non-Madelin”.

La protection sociale du freelance : retraite complémentaire individuelle et chômage

Les freelances savent généralement que leur retraite avec le régime obligatoire se chiffrera bien bas par rapport à leurs revenus en activité. C’est pourquoi il est important de penser aussi à ce complément. Les compagnies d’assurance et les mutuelles proposent des solutions de retraite complémentaire individuelle. Tu cotises et épargnes régulièrement pour ensuite pouvoir bénéficier d’une pension de retraite plus élevée.

Il existe aussi des assurances chômage (cf.https://lentreprise.lexpress.fr/creation-entreprise/auto-entrepreneur/assurance-chomage-pour-les-independants-mode-d-emploi_2104903.html) qui te permettent un maintien de revenus en cas de cessation d’activité. Le principe reste le même, tu cotises pour t’assurer cette aide financière nécessaire pour rebondir plus sereinement vers une nouvelle carrière. 

Comparer : la clé pour trouver le contrat qui te correspond le mieux

Quelles que soient les solutions d’assurance que tu envisages de souscrire afin de bien te protéger pour développer ton business, penses à comparer. 

Comparer pour un meilleur prix, mais surtout pour un meilleur rapport garanties/prix. En matière d’assurances quelles qu’elles soient il faut toujours réfléchir avec ce ratio garanties/prix à l’esprit. Aussi, retiens bien que chaque assureur ou mutuelle créé sa propre offre et que les variantes sont fréquentes.

En comparant 3 à 5 devis, tu te feras une idée précise de ces différences. Pour gagner du temps, tu peux aussi t’orienter vers un courtier en assurance ou un site comparateur. 

Ouf, la théorie est finie, j’espère que c’est clair pour toi. Retourne au boulot 😉 !

 

 

Découvrez Staffman